Lorsqu’un sujet se trouve proche de l’objectif il est alors impossible d’avoir une grande profondeur de champ et donc d’avoir le sujet entièrement net à moins d’utiliser un F/x beaucoup plus grand. Malheureusement si l’on se met à F/22 il n’y aura plus du tout de floue d’arrière-plan, ce qui est primordial en macrophotographie. Dans ce guide je vous apprends à rendre un objet entièrement net sans impacter le floue d’arrière-plan.

 

 

 

La prise de vue :

 

 

Afin que toutes les parties de l’objet photographié soient complètement nettes, il faudra effectuer uautofocusne série de photos avec chacune une mise au point sur une partie différente de l’objet. Pour ce faire, installez votre appareil photo sur un trépied de sorte qu’il soit le plus stable possible.

 

Une fois votre appareil stable, effectuez vos réglages et mettez-le en mise au point (MAP) en mode manuel. Effectuez cette MAP à sa distance minimale à laquelle une partie de l’objet devient nette et réalisez plusieurs photos en décalant légèrement cette MAP sur chaque photo en étant le plus délicat possible afin de ne pas faire bouger l’appareil photo. L’utilisation d’une télécommande est fortement recommandée afin d’éviter un léger flou de bouger lors du déclenchement.

 

Le nombre de photos que vous devrez réaliser dépendra du F/x que vous utilisez. Plus celui-ci sera petit, plus votre profondeur de champs sera faible, il faudra donc effectuer plus de photos qu’avec un F/x plus grand.

 

Afin d’accélérer le travail en post production, je vous recommande pour la première fois de photographier en JPEG.

 

 

 

 

Assemblage avec Adobe Photoshop :

 

L’assemblage des différentes photos se fait rapidement en seulement 3 étapes à l’aide de Photoshop.

 

 

Étape 1 : importez la série d’images dans Photoshop 

 

focus stacking

 

 

Allez dans le menu « fichier » puis « scripts » et cliquez sur « chargement des fichiers dans une pile ».

 

 

 

 

 

 

 

 

focus stacking

 

Une fenêtre va alors s’ouvrir, cliquez sur « parcourir » et sélectionnez la série d’images que vous souhaitez importer. Cochez ensuite la case « Tenter d’aligner automatiquement les images source » puis cliquez sur « ok ». L’alignement peut prendre plusieurs minutes suivant la résolution et la quantité de photos.

 

 

 

 

Étape 2 : Sélectionnez les calques 

 

focus stacking

 

 

Pour sélectionner tous les calques, cliquez sur le premier puis cliquez sur le dernier en maintenant la touche Shift sur Windows ou MAJ sur Mac. Tous vos calques vont ainsi être sélectionnés.

 

 

 

 

 

 

Étape 3 : Fusion automatique des calques 

 

Fusion calques photoshop

 

 

 

Une fois vos claques sélectionnés, allez dans le menu « Edition » puis cliquez sur « Fusion automatique des calques ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fusion automatique calques photoshop

 

Dans la fenêtre qui va s’ouvrir, choisissez « Empiler les images » comme méthode de fusion puis cochez les deux cases ici encadrées en rouge.

Cliquez ensuite sur ok.

 

 

 

 

L’algorithme de Photoshop va alors identifier chaque zone nette de chaque photo et assembler chacune de ces zones en une seule image. Cette fusion peut prendre de quelques secondes à plusieurs minutes suivant le nombre de photos, leurs résolutions ainsi que de la puissance de votre ordinateur.

 

focus stacking

 

 

Lorsque la fusion sera terminée, il aura créé un masque pour chaque photo sur lequel les parties blanches correspondent aux zones nettes. Tous ces masques auront été rassemblés en une seule image entièrement nette que vous pouvez désormais exporter.

 

 

 

 

 

Avant / Après 

Pour effectuer ce guide, j’ai utilisé 9 photos prises à F/2.8. La photo ci-dessous correspond à une seule des 9 MAP. Comme on peut le voir, il y a très peu de zones nettes.

 

focus stacking

En revanche, cette deuxième photo correspond quant à elle à l’assemblage des 9 photos. Il y a beaucoup plus de zones nettes, même si j’aurai du être plus précis lors de la prise de vue en décalant plus légèrement la MAP et donc en effectuant plus de photos, car certaines zones restent encore un peu floues, mais comme je suis feignant et que j’avais déjà tout remballé, je me suis dit que cela ne vous empêcherait pas de comprendre le principe.

focus stacking

 

 

J’espère que cet article vous aidera à réaliser de belles photos. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez une remarque et à vous abonner à la newsletter afin d’être informé des prochains articles.