Si je vous donne le nom d’un objectif Tamron, par exemple le «Tamron SP 24-70 mm F/2,8 Di VC USD» il est difficile de comprendre immédiatement les technologies embarquées dans cette optique. Les marques aiment utiliser toutes sortes d’abréviations et de sigles pour nommer leurs technologies et les objectifs Tamron ne font pas exception à la règle. 

Dans cet article, nous allons voir en détail les différentes abréviations, sigles et technologies utilisées pour décrire les objectifs Tamron.

 

 

Compatibilité plein format ou APS : 

 

DI : Objectif pour capteur plein format et APS-C 

abréviation objectif Tamron

 

Les objectifs Di (Digital Integrated Design) sont dotés d’une conception optique adaptée aux caractéristiques des appareils numériques disposant d’un capteur 24×36 (plein format) ou d’un capteur APS-C.

 

 

DI II : Objectifs pour capteur APS-C 

abréviation objectif Tamron

 

Les objectifs Di II ont une conception optique développée spécifiquement pour les boîtiers numériques au format APS-C.

 

 

 

 

DI III : Objectifs pour appareils hybrides 

abréviation objectif Tamron

 

Les objectifs Di III sont spécialement conçus pour les boîtiers hybrides à objectif interchangeable. Les objectifs de la gamme DI III sont disponibles en deux versions. Une pour les appareils hybrides à capteur APS-C et une deuxième pour les hybrides à capteur micro 4/3.

 

 

 

Les gammes professionelles : 

 

SP : Super Performance

abréviation objectif Tamron

 

 

La gamme d’optiques Tamron SP (Super Performance) propose une série d’objectifs ultra-performants conçus pour répondre aux exigences les plus strictes.

Les optiques Tamron comportant l’appellation SP possèdent des caractéristiques haut de gamme, tant au niveau qualité optique qu’au niveau résistance et fiabilité.

 

 

 

 

Système de stabilisation : 

 

En photographie, l’une des principales contraintes lorsque l’appareil est tenu à main levée provient du flou de bougé produit par une vitesse d’obturation trop lente.

Chez Tamron, la présence d’un stabilisateur optique est indiquée par le sigle VC (Vibration Compensation). Le mécanisme de stabilisation est composé de trois servomoteurs qui pilotent la lentille compensatrice de vibrations maintenue par trois billes en acier qui se déplacent presque sans friction.

Grâce à ce système de stabilisation, il est ainsi possible de gagner de 2 à 4 valeurs de vitesse, soit de pouvoir photographier avec une vitesse de 2 à 4 fois plus lente sans que les photos soient floues. La stabilisation optique est donc fortement utile lorsque vous utilisez votre appareil sans trépied dans des conditions lumineuses difficiles ou avec de longues focales.

Les deux photos ci-dessous ont été prises avec les mêmes paramètres d’exposition. Sur celle de droite, la stabilisation a été désactivée tandis que celle de gauche en a bénéficié. L’efficacité du stabilisateur d’image est visible puisque l’image stabilisée souffre nettement moins du flou du bougé.

 

abréviation objectif Tamron

abréviation objectif Tamron

 

 

 

 

 

 

 

Attention, la plupart des objectifs Tamron pour appareil photo Sony ne disposent pas de la stabilisation optique, car les appareils reflex Sony sont directement équipés d’une stabilisation mécanique.

 

 

Système de motorisation de l’autofocus :

 

 

PZD (Piezo Drive)

Les systèmes de mise au point Piezo Drive (PZD) utilisent un moteur autofocus ultrasonique basé sur la toute dernière technologie piézo-électrique. Ces moteurs utilisent une tension à haute fréquence pour pousser et faire tourner l’élément piézo-électrique, déplaçant ainsi l’élément mobile dans un mouvement d’ondes stationnaires. La pointe métallique est le point de contact du moteur sur le rotor, qui se déplace selon un mouvement elliptique sur les pivots de l’élément mobile. Le frottement de ce contact fait ensuite pivoter le rotor.

 

abréviation objectif Tamron

 

Les objectifs équipés du système PZD comportent la mention « PZD » dans leur dénomination.

 

 

USD (Ultrasonic Silent Drive)

L’USD (Ultrasonic Silent Drive) est un système de mise au point automatique fonctionnant par ultrason. Ce système utilise un élément piézoélectrique en céramique pour générer deux vibrations ultrasoniques à haute fréquence sur le stator du moteur. Celui-ci fait alors tourner le rotor métallique adjacent grâce à des ondes qui se déplacent par déviation lorsqu’une tension d’une fréquence spécifique est appliquée. Ce système autofocus électronique avancé est relié à une hélice de mise au point de haute précision qui déplace l’objectif à la position de mise au point optimale.

Ce système de mise au point automatique est extrêmement rapide, précis, silencieux et fluide. Les objectifs équipés du système USD comportent la mention « USD » dans leur dénomination. 

 

Moteur pas-à-pas

Les moteurs autofocus pas-à-pas équipent certains objectifs de la gamme Di III. Ils permettent un contrôle très précis de la mise au point ainsi qu’un fonctionnement particulièrement discret.

 

 

IF : mise au point interne

Le sigle IF indique que l’objectif est équipé d’un système de mise au point interne. Cette technologie offre de nombreux avantages, notamment le fait que la lentille frontale de l’objectif ne tourne pas lorsque la mise au point est effectuée, ce qui est important lors de l’utilisation de filtre dont l’inclinaison change le résultat (Filtre gradué ou filtre polarisant). Le système IF de Tamron permet également de réduire la distance minimale de mise au point.

De plus, le système IF améliore les performances optiques en minimisant la perte de luminosité dans les coins de l’image (vignettage) et aide à supprimer d’autres aberrations plus gênantes à différentes positions de mise au point.

 

 

Correction et traitement contre les défauts optiques :

Avant de connaître les différentes technologies utilisées pour corriger les défauts optiques, il est important de connaître quels types de défauts peuvent rencontrer les lentilles de nos objectifs photo. En voici les trois principaux :

 

  • Les aberrations chromatiques :

Les aberrations chromatiques sont le défaut le plus commun en optique. Il s’agit d’un défaut colorimétrique et impactant le piqué de l’image. Pour mieux comprendre d’où provient ce défaut, intéressons-nous de plus près à la lumière.

Dans l’air, la lumière se propage en ligne droite, mais lorsqu’elle est amenée à traverser différents milieux, comme c’est le cas des différentes lentilles d’un objectif, elle se retrouve déviée. Ce phénomène est dû à la variation de l’indice de réfraction du matériau composant les lentilles en fonction de la longueur d’onde de la lumière qui les traverse. On parle alors de dispersion du verre.

 

abréviation objectif
Aberration chromatique latérale sur un zoom Canon EF-S 15-85 mm (bord de l’image à 200 %) ©JPRoche

 

Le problème étant que la lumière blanche est composée d’un large spectre de couleurs différentes ayant chacune leurs propres longueurs d’onde et donc leurs propres indices de réfraction. De par ces indices de réfraction différents, les différentes couleurs ne peuvent pas s’aligner sur la même distance focale, ce qui empêche de pouvoir effectuer la mise au point sur l’ensemble des couleurs du spectre. Pour mieux comprendre, imaginons que la mise au point est effectuée sur le rouge, le bleu est alors flou et l’image d’un objet blanc présente alors sur ses bords une irisation bleutée (visible en zoomant sur l’image).

 

 

 

Il existe ainsi différentes formes de lentilles et traitement permettant d’aligner le mieux possible les différentes longueurs d’onde.

 

abréviation objectif
Avec 2 lentilles achromatiques, les différentes longueurs d’onde du spectre visible ont à peu près la même distance focale © DrBob
abréviation objectif
Aberration chromatique d’une lentille convergente standard ©Eric Bajart

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Les aberrations géométriques :

abréviation objectif Nikon
Importante déformation en barillet (objectif fish-eye)

 

En optique, les aberrations géométriques correspondent aux distorsions engendrées par certaines optiques, surtout grand-angles. Il en résulte une déformation des bords de l’image dont les lignes verticales se retrouvent soit courbées vers l’extérieur (Distorsion en barillet), soit vers l’intérieur (distorsion en coussinet) , ou encore un mélange des deux (distorsion en moustache).

 

 

 

 

abréviation objectif Nikon

abréviation objectif Nikon

abréviation objectif Nikon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien que certains objectifs sont spécifiquement conçus pour créer des distorsions optiques comme c’est le cas des objectifs fish-eyes, il est en revanche nécessaire qu’un objectif standard restitue au mieux la réalité. Même s’il est impossible de supprimer 100% des distorsions, surtout pour les objectifs grand-angles, il existe tout de même quelques innovations afin de les limiter au maximum. C’est par exemple les cas des lentilles asphériques. Pensez donc à vérifier si votre futur optique grand-angle est équipé de ce type de lentille.

 

 

 

  • Les images fantômes :

 

abréviation objectif Nikon

 

 

Une image fantôme est une tache de lumière diffuse apparaissant lorsque le soleil ou toute autre source de lumière forte éclaire la scène. Il en résulte une succession de reflets au niveau des lentilles, ce qui produit une réflexion visible qui apparaîtra sur l’image.

En général, la plupart des optiques actuelles sont recouvertes d’un traitement spécifique pour supprimer ou diminuer selon la qualité du traitement les images fantômes.

 

 

 

 

Maintenant que vous maîtrisez mieux les différents défauts que peuvent rencontrer les optiques, étudions de plus près quelles technologies et ainsi quelles abréviations dont Tamron dispose pour corriger ces contraintes. Toute fois, dans ce domaine les informations à ce sujet ne sont pas toujours communiquées dans la référence de l’objectif. Il faudra le plus souvent se référer aux fiches techniques de l’objectif afin d’étudier ces paramètres de plus près. En voici les plus courants :

 

LD (Low Dispersion) 

Les verres à faible dispersion (LD) permettent de grandement réduire les aberrations chromatiques et offrent une plus grande netteté sur l’ensemble de l’image.

abréviation objectif Tamron

 

XLD (Extra Low Dispersion)

Les lentilles XLD (Extra Low Dispersion) sont fabriquées dans un verre spécial de haute technologie dont les propriétés de dispersion de la lumière sont supérieures aux lentilles LD standard.

En association avec des lentilles LD, elles permettent d’aboutir à une conception optique optimale qui produit une résolution de haute qualité compensant efficacement les aberrations chromatiques axiales et les distorsions.

 

AD (Anomalous Dispersion)

Le verre AD (Anomalous Dispersion) est utilisé pour contrôler les aberrations chromatiques avec une plus grande précision et ainsi améliorer la qualité générale de l’image.

Ce type de verre produit un rapport de dispersion maîtrisé par rapport à une zone de longueur d’onde spécifique (couleurs). En combinant des lentilles en verre AD et des lentilles fabriquées en verre conventionnel ayant différentes propriétés de dispersion, on peut contrôler les facteurs de dispersion d’une longueur d’onde spécifique, ce qui permet de réduire les aberrations chromatiques centrales sur les téléobjectifs et une réduction considérable des aberrations chromatiques latérales sur les objectifs grand-angles.

 

ASL (Lentilles asphériques hybrides) 

L’utilisation de lentilles asphériques permet d’obtenir des objectifs ayant une qualité d’image maximale avec d’importantes plages de grossissent, le tout sous un format compact.

Les lentilles asphériques hybrides de Tamron éliminent en très grande partie les aberrations sphériques et la distorsion d’image dans ces zooms très puissants. Grâce à l’utilisation de groupes de lentilles à technologie asphérique hybride, une seule lentille peut se substituer à de nombreuses lentilles, sans nuire aux performances de l’objectif. Grâce à ce procédé, les optiques à longue focale se retrouvent remarquablement compactes tout en garantissent une qualité d’image uniformément élevée, peu importe la focale ou l’ouverture utilisée.

 

EBAND (Extended Bandwidth & Angular-Dependency)

Le sigle Eband correspond à une nouvelle technologie de revêtement développé par Tamron et consistant à appliquer une couche nanostructurée (1 nm = 1/1.000.000 mm) ayant un indice de réfraction très faible et des dimensions inférieures aux longueurs d’onde de la lumière visible. Cette couche nanostructurée, associée aux revêtements multicouches complexes sous-jacents, confère à l’objectif des propriétés antireflets significatives, réduisant efficacement les effets indésirables d’images fantômes et de lumières diffuses, permettant de produire des images nettes et piquées.

 

abréviation objectif Tamron

 

Les objectifs bénéficiant du revêtement eBAND possèdent la mention « eBAND Coating » dans les fiches techniques du produit.

 

BBAR (Broad-Band Anti- Reflection)

La technologie avancée de traitement d’objectif BBAR (Broad-Band Anti- Reflection) permet d’atteindre une qualité d’image maximale.

Ce traitement multicouche avancé est utilisé par Tamron pour supprimer les reflets et la dispersion de lumière sur la surface des lentilles de l’objectif et qui dans certaines conditions réduisent le contraste et la qualité de l’image.

La technique de traitement multicouche BBAR contribue également à obtenir des couleurs les plus équilibrées possibles, pour un rendu dynamique et précis.

 

 

 

Autres caractéristiques : 

 

Tropicalisation

Les objectifs tropicalisés sont spécifiquement conçus pour être utilisés dans des conditions difficiles et sont ainsi résistants contre l’humidité, la poussière ou encore les éclaboussures.

Chez Tamron, ces optiques sont indiquées par la mention « Tropicalisation » dans les fiches techniques de l’objectif.

 

 

Verrouillage du zoom (ZL)

abréviation objectif Tamron

 

Le verrouillage du zoom (ZL) est un bouton installé sur le fût de l’objectif et permettant d’éviter tout allongement involontaire du fût de l’objectif lorsque l’ensemble appareil/objectif est porté autour du cou. Il permet une bonne réactivité sur le terrain et contribue à protéger l’objectif.

 

 

 

On arrive à la fin de cet article et j’espère qu’il vous aidera à déchiffrer les nombreux hiéroglyphes inscrits sur les objectifs Tamron.

Si vous souhaitez avoir plus de détails sur les différentes abréviations, sigles et techniques utilisées par les autres constructeurs, vous trouverez les descriptifs complets ci-dessous.

 

Comprendre les abréviations des optiques Canon

Comprendre les abréviations des optiques Nikon

Comprendre les abréviations des optiques Sigma

Comprendre les abréviations des optiques Sony

Comprendre les abréviations des optiques Pentax

Comprendre les abréviations des optiques Samyang

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.