La pose longue est une technique photographique très populaire et relativement simple à effectuer. Elle peut être utilisée dans de nombreuses situations telles que pour un paysage, une cascade, une zone urbaine, etc. Les photos obtenues sont souvent très esthétiques et retransmettent une impression de calme, de sérénité et parfois même de surréalisme.

Cependant, bien que cette technique photo soit simple à effectuer, elle est souvent accompagnée de petites erreurs qui peuvent plus ou moins nuire à la qualité finale de la photo. C’est pour cela que nous allons voir dans cet article les 12 erreurs les plus courantes, de sorte que vous puissiez les éviter lors de votre prochaine sortie photo.

 

 

  • Désactivez le système anti-vibration : 

 

Si vous utilisez un appareil photo moderne, il dispose très certainement d’une stabilisation optique ou mécanique. Ce système anti-vibration est très utile lorsque vous photographiez à main levée dans des environnements faiblement éclairés car il va compenser les vibrations engendrées par les mouvements de vos mains. Cependant, pour une pose longue, votre appareil doit obligatoirement être stabilisé par un trépied ou être posé sur une surface plane. Or, lorsque votre appareil est parfaitement stabilisé, le système anti-vibration risque d’être perturbé et créer lui-même des vibrations parasites, qui se traduiront par un léger flou sur votre photo.

Il est donc indispensable de désactiver le système anti-vibration de votre appareil lorsque celui-ci est fixé à un trépied.

 

  • Ne fermez pas trop le diaphragme : 

 

L’erreur la plus courante lorsque l’on effectue ses premières poses longues est de fermer au maximum le diaphragme. Cela semble logique puisqu’en fermant le diaphragme on diminue la quantité de lumière captée et l’on peut ainsi augmenter le temps de pose.

Malheureusement, les règles de l’optique ne sont pas aussi simples. Ici, un phénomène nommé diffraction optique intervient et va dégrader la qualité de l’image au fur et à mesure que le diaphragme se ferme. En effet, le même objectif n’offre pas la même qualité d’image suivant l’ouverture du diaphragme. En général, la qualité maximale d’un objectif est atteinte vers 2 diaphragmes au-dessus de sa pleine ouverture. Par exemple, pour un objectif ouvrant à f/4, la meilleure qualité d’image sera obtenue à F/8. Ensuite, la qualité d’image ne fait plus que baisser au fur et à mesure que le diaphragme se ferme. Cela ne veut pas non plus dire que vous ne pouvez pas fermer davantage, mais il faut juste faire attention à ne pas aller dans les extrêmes et à bien connaître les limites de votre matériel.

Ainsi, si vous êtes déjà à f/11 ou f/16 et que vous avez besoin d’une vitesse d’obturation plus lente, diminuez plutôt la sensibilité ISO ou utilisez un filtre ND plus dense.

 

comment faire une pose longue

 

Pour en savoir plus sur ce phénomène, je vous invite à lire l’article « Maîtrisez le piqué pour améliorer la netteté de vos photos « . Je vous conseille également de lire celui sur l’hyperfocale qui vous permettra d’obtenir une profondeur de champ infinie tout en utilisant une grande ouverture.

 

 

 

  • Verrouillez le miroir : 

 

Lorsque vous prenez une photo avec un appareil reflex, le miroir servant à envoyer l’image vers le viseur optique se lève pour que la lumière puisse être enregistrée par le capteur. Ce déplacement du miroir entraîne une légère vibration qui dans certains cas peut provoquer un léger flou sur la photo. Si cela n’a aucun impact pour une pose de plusieurs dizaines de secondes, cela peut devenir plus gênant sur des poses plus courtes.

Pour éviter cette vibration, les appareils photo reflex ont la possibilité de verrouiller le miroir. Cette fonction est disponible depuis le menu de votre appareil photo. Une autre solution consiste à activer la visée live view. Dans ce mode, le miroir est déjà levé avant de prendre la photo et ne causera donc pas de vibrations.

 

 

  • Utilisez un pare-soleil : 

 

comment faire une pose longue

 

En pose longue, l’utilisation du pare-soleil est indispensable, aussi bien de jour comme de nuit. En effet, la moindre source latérale de lumière (soleil ou éclairage public) risque de créer du flare sur la photo et de désaturer les couleurs.

Je vous conseille donc de toujours laisser le pare-soleil fixé sur votre objectif de façon à ne pas l’oublier, ce qui pourrait gâcher votre séance photo. De plus, le pare-soleil permet de protéger votre lentille contre les poussières et les éclaboussures latérales.

 

 

 

 

  • Pensez à ajuster la sensibilité ISO : 

 

Beaucoup de photographes utilisent le mode priorité à l’ouverture pour faire des poses longues. Cependant, lorsque vous êtes dans ce mode, faites attention à ce que la sensibilité ISO ne soit pas en automatique. Si c’est le cas, votre appareil va avoir tendance à monter dans les ISO de façon à conserver une vitesse d’obturation la plus rapide possible, ce qui est tout le contraire de ce que vous recherchez ici.

Pensez donc à toujours régler manuellement les ISO. En règle générale, la valeur ISO la plus faible acceptée par votre appareil (50-200) conviendra pour la plupart des poses longues.

 

 

  • Ne sous-estimez pas le vent : 

 

Le pire ennemi de la pose longue est sans aucun doute le vent. Une petite rafale de seulement quelques secondes est suffisante pour rendre une photo floue. Pour contrer au maximum ce désagrément, vous devez utiliser un trépied robuste que vous ancrerez fermement dans le sol. Il est également conseillé de ne pas déployer la colonne centrale en cas de fortes rafales car cela déstabilise davantage le trépied.

comment faire une pose longue
Vanguard Alta+ 263AP

 

 

Certains trépieds disposent d’un petit crochet sous la colonne centrale où vous pourrez y accrocher un poids supplémentaire comme votre sac photo afin d’augmenter la force de résistance.

 

 

 

Faites également attention lorsque vous photographiez une cascade ou une rivière et que vous devez placer une jambe du trépied dans l’eau. S’il y a beaucoup de remous et de courant, cela pourrait créer le même type de vibration que le vent.

 

 

 

  • Utilisez un cache oculaire : 

 

Lorsque vous effectuez une pose longue de plusieurs secondes ou même de plusieurs minutes avec un appareil photo reflex, il est crucial de masquer le viseur. En effet, dans un environnement lumineux il se peut qu’une faible quantité de lumière s’infiltre par le viseur et vienne créer des lignes violettes irrécupérables sur la photo.

 

comment faire une pose longue

Certains appareils photo reflex disposent directement d’un rideau intégré dans le viseur, mais ce n’est pas le cas pour tous les appareils. Ainsi, si vous ne disposez pas de cette fonction, vous aurez très certainement un petit cache fixé sur la courroie de votre appareil photo. Il vous suffira alors de le faire glisser sur la rainure de votre viseur pour bloquer les lumières parasites.

 

Si vous ne disposez pas de cet accessoire sur votre courroie, vous pouvez découper un petit morceau de carton ou utiliser votre chiffon optique pour obscurcir le viseur.

 

 

 

  • Utilisez un déclencheur à distance :

 

Comme évoqué plus haut, la pose longue nécessite d’avoir un appareil parfaitement stabilisé pour obtenir une photo nette. Cependant, le simple fait d’appuyer sur le déclencheur de l’appareil risque de créer un léger mouvement plus ou moins perceptible selon le temps de pose. Il est donc recommandé d’utiliser un déclencheur à distance afin de ne pas interférer avec votre matériel. Si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser le retardateur de votre appareil photo.

En revanche, pour des poses de plus de 30 secondes (valeur max autorisée par la plupart des appareils), il faudra obligatoirement utiliser le mode bulb. Il s’agit du mode où l’appareil laisse l’obturateur ouvert tant que le déclencheur est enfoncé. Cela signifie que vous pouvez avoir une vitesse d’obturation de plusieurs minutes, voire de plusieurs heures. Cependant, il est impossible d’obtenir une photo nette en restant appuyé sur le déclencheur. L’utilisation d’un déclencheur à distance sera dans ce cas obligatoire.

 

 

  • Ne faites pas confiance à votre écran LCD :

 

S’il y a un sujet sur lequel je me répète, c’est bien celui-ci, mais vous découvrirez par vous-même au fil des utilisations qu’il ne faut jamais faire confiance à l’affiche de l’écran LCD de nos appareils photo pour vérifier si une photo est correctement exposée. Cet affichage est plus un guide pour vérifier votre composition, mais ne sera jamais fiable pour vérifier l’exposition. Pour voir à quel point votre écran vous trompe, affichez sur celui-ci une photo puis visionnez-la en plein soleil, puis dans une pièce faiblement éclairée et enfin dans le noir. Vous vous apercevrez que l’exposition de votre photo ne sera jamais la même pour chacune de ces situations, alors qu’il s’agit pourtant bien de la même photo.

comment faire une pose longue

 

C’est pour cela qu’il est important que vous appreniez à lire et à comprendre votre histogramme pour savoir de manière fiable si votre image est correctement exposée.

 

Si vous ne savez pas ce qu’est un histogramme ni comment l’utiliser pour exposer vos photos, un article entièrement consacré à ce sujet est disponible en cliquant ici.

 

 

  • Faites attention à la mise au point :

 

Avec un filtre ND très dense (ND 800 ou ND 1000) il est fort probable que vous ne voyez que du noir à travers le viseur. Dans cette situation, l’appareil risque de peiner à faire la mise au point automatique et quand bien même il y parvient, il y a de fortes chances qu’elle ne soit pas sur la bonne zone. Vous devez donc prendre le contrôle de la mise au point pour passer au-dessus des limites de votre matériel.

Pour ce faire, la solution la plus simple est d’effectuer la mise au point automatique avant d’installer le filtre ND, puis de désactiver l’autofocus une fois celle-ci faite. La mise au point restera ainsi inchangée, même après avoir remis le filtre. Si vous êtes familiarisé avec la mise au point manuelle, je vous conseille de l’utiliser. Elle vous apportera une plus grande précision ainsi que la possibilité d’avoir une plus grande zone de netteté en exploitant la distance hyperfocale.

Si votre environnement est suffisamment lumineux, vous pourrez parfois faire la mise au point manuelle sans retirer le filtre ND. Pour cela, vous devez être en mode live view et augmenter la sensibilité ISO ainsi qu’ouvrir en grand le diaphragme. Selon la scène, vous pourrez faire la mise au point avec plus ou moins de précision. Pensez tout de même à remettre vos réglages avant de déclencher.

 

 

  • Compensez les changements de lumière :

 

Faire des poses longues en pleine journée est relativement simple car la luminosité y est constante. En revanche, faire une pose longue du lever ou du coucher du soleil s’avère être beaucoup plus compliqué car la luminosité change très rapidement. Par exemple pour le lever du soleil, une pose de 60 secondes peut être identique à une pose de 30 secondes 5 minutes plus tard ou inversement pour le coucher du soleil. Il faudra donc ajuster en permanence vos réglages et vérifier l’exposition à l’aide de l’histogramme pour chaque photo.

 

comment faire une pose longue

 

 

  • Une pose longue n’est pas obligatoirement longue :

 

Une erreur assez courante lorsque l’on débute en pose longue est de toujours vouloir exposer le plus longtemps possible. Or dans de nombreuses situations, ce ne sera pas forcément la plus longue exposition qui sera la plus esthétique.

Prenons par exemple le cas d’une pose longue sur l’océan. En exposant plusieurs secondes, l’eau apparaîtra parfaitement lisse. En revanche, si vous utilisez une vitesse d’obturation de seulement quelques fractions de seconde, vous pourrez obtenir un effet « écume » tout en conservant les vagues. Dans cette situation, il n’y a pas une méthode meilleure que l’autre, tout dépendra du sentiment que vous souhaitez retransmettre à travers votre photo. Si vous voulez retranscrire une sensation de calme, de sérénité, alors une longue exposition sera à privilégier pour rendre l’eau entièrement lisse. En revanche, si vous souhaitez obtenir une photo avec plus de dynamisme, l’utilisation d’une vitesse plus rapide sera préférable. C’est pour cela qu’il est important de bien définir à l’avance le résultat que vous souhaitez obtenir.

 

comment faire une pose longue

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.