10 astuces pour la photographie aérienne par drone

Les drones sont l’une des plus grandes avancées photographiques de ces dernières années. Désormais très simples à utiliser, ils offrent des points de vue uniques, jusqu’alors inaccessibles au grand public. La photographie aérienne requiert cependant quelques techniques particulières, que ce soit au niveau des réglages du drone que de la composition. Dans ce guide, nous allons voir 10 astuces pour maîtriser ces différents éléments et vous assurer de réaliser de superbes photos avec votre drone. 

 

Quelle est la réglementation sur les drones ? 

Il faut avant tout savoir que les drones sont soumis à de nombreuses réglementations. Chaque pays dispose de ses propres règles qu’il convient de respecter sous peine d’amende, de confiscation du matériel ou encore de complications juridiques. Si vous souhaitez utiliser votre drone à l’étranger durant vos vacances, il est donc indispensable de bien vous renseigner sur les réglementations en vigueur dans ce pays. En France, certaines zones sont interdites de vol, tandis que d’autres sont soumises à restrictions. Tout d’abord, si votre drone dépasse les 800 grammes, vous devrez l’enregistrer, avoir plus de 14 ans et suivre une formation en ligne sur le site de la DGAC. Même si votre drone n’atteint pas ces 800 g, vous devrez avant tout vol vérifier la hauteur maximale autorisée sur le lieu. Celle-ci est généralement de 150 mètres, mais peut être infèrieure à proximité des aéroports, aérodromes et terrains militaires. Durant le vol, le drone doit également toujours être visible à l’oeil nu et rester dans votre champ de vision. Enfin, l’utilisation de drones est strictement interdite de nuit, même lorsque ces derniers embarquent un dispositif lumineux. 

photographie par drone
En France, le pilotage d’un drone de plus de 800 grammes nécessite un permis. En dessous, il reste interdit de voler à plus de 150 m d’altitude.

 

Conservez une faible altitude de vol 

En photographie aérienne, une erreur très courante consiste à vouloir voler aussi haut que le drone le permet pour élargir l’étendue de la scène capturée. Cependant, cette haute altitude est rarement la plus esthétique. L’image va en effet perdre en relief, en détail, en dynamique et devenir beaucoup plus plate et moins saisissante. Il est ainsi préférable de voler plus proche du sol pour démontrer la profondeur, le relief, les dimensions et la forme des différents éléments qui composent le paysage. En volant plus bas, vous devrez en revanche conserver un oeil sur les antennes, arbres et autres obstacles. Bien que tous des drones de dernière génération disposent de détecteurs d’obstacle, ces derniers ne sont pas infaillibles et détectent difficilement de petits éléments comme les lignes électriques. 

photographie par drone
Conservez une faible altitude de vol pour maximiser la profondeur de l’image et le relief.

 

Utilisez les modes HDR et bracketing du drone 

Les drones photo sont généralement équipés de petits capteurs dont la plage dynamique est assez restreinte. Même la grande majorité des appareils photo d’entrée de gamme sont capables de capturer une gamme de lumière beaucoup plus étendue. Pour contrer cette faiblesse, les drones sont généralement équipés d’un mode bracketing permettant de réaliser entre trois et 5 expositions de la même scène, avec une image sous-exposée pour capturer les détails des zones lumineuses, une exposée sur les tons moyens et une sur-exposée pour afficher les détails des zones sombres. Vous pourrez ensuite regrouper en post production ces différentes images en une unique photo correctement exposée. Les drones les plus modernes bénéficient même d’une fonction HDR capable de fusionner automatiquement ces différentes images. 

Les modes HDR et bracketing permettent d’optimiser l’exposition des zones sombres et lumineuses de l’image.

 

Privilégiez un éclairage latéral 

Comme pour tout autre domaine photographique, la lumière va avoir un rôle majeur sur la réussite de vos photos par drone. L’idéal est de photographier environ 30 minutes à 1 heure après le lever ou avant le coucher du soleil. Durant ces périodes de la journée, le soleil est suffisamment bas dans le ciel pour que sa lumière soit adoucie par l’atmosphère, mais il reste encore assez haut pour éclairer l’ensemble du paysage. En effet, si vous photographiez lorsque le soleil est plus proche de l’horizon, vous obtiendrez le plus souvent une photo où seuls les bords de l’image sont éclairés. La position du soleil dans votre cadre présente également une importance majeure. L’idéal est d’essayer de la placer sur le côté droit ou gauche du drone pour obtenir un éclairage rasant apportant de la profondeur, allongeant les ombres et renforçant les textures de la scène. 

photographie par drone
Photographiez tôt le matin ou avant le coucher du soleil pour obtenir une lumière douce et uniforme.

 

Exploitez les textures et le contraste 

La photographie par drone ouvre de nouvelles possibilités en vous permettant de capturer le contraste et les textures d’une scène de manière totalement inédite. Les plus belles photographies aériennes présentent généralement un fort contraste engendré par des différences de nuances ou de luminosité. Vous pouvez rencontrer ces nuances lorsque plusieurs éléments composent votre image. Par exemple, pour une photo de la côte, vous pouvez avoir un fort contrat visuel et colorimétrique entre l’espace urbanisé, la plage et la mer. Les différentes textures et le relief sont également très intéressants pour apporter de la dynamique et de la profondeur à l’image. Comme nous l’avons précédemment vu, un éclairage latéral peut facilement mettre en valeur et renforcer ces textures. Elles deviennent alors si fortes qu’elles peuvent apporter un véritable côté pictural à vos images.

photographie par drone
Exploitez les textures pour renforcer l’impact et la profondeur de votre image.

 

Recherchez la symétrie

La photographie au drone peut également mettre en évidence la symétrie d’une scène. Cette symétrie peut se trouver dans de nombreuses structures et conceptions artificielles comme un jardin aménagé, un centre-ville ou encore un bâtiment. En ville, de nombreux quartiers sont conçus de manière parfaitement symétrique. Vous pouvez également trouver cette symétrie dans la nature, notamment avec des lieux de culture, des prairies, des salières ou en exploitant des reflets à la surface de l’eau. Le plus souvent, cette symétrie est la plus esthétique lorsque l’angle de la caméra du drone est parfaitement perpendiculaire au sol. Un léger recadrage peut en revanche être nécessaire en post-production pour obtenir une symétrie parfaite. 

photographie par drone
Une scène symétrique ou présentant de nombreux éléments répétitifs offre une image très graphique une fois photographiée avec un drone.

 

Évitez les ailes du drone dans le cadre

Les drones sont équipés d’objectifs grand angle et selon le cadrage, il y a un risque qu’une ou plusieurs ailes soient présentes dans votre image. Vous devez donc constamment vous assurer que cela n’est pas le cas. N’hésitez pas à zoomer sur l’image, car elles ne sont pas toujours évidentes à détecter, notamment si vous utilisez un smartphone comme écran de contrôle. Si jamais quelques pales sont visibles, vous pourrez facilement les mettre en dehors du champ de vision de la caméra en inclinant l’appareil photo vers le bas. Bien évidemment, cela va avoir pour effet de modifier votre composition. Dans ce cas, vous pouvez voler un peu plus haut pour ajuster l’inclinaison afin de retrouver une composition proche de celle initiale. 

photographie par drone
Ajustez l’angle de la caméra de façon à ce qu’aucune aile du drone ne soit visible sur l’image.

 

Effacez les distractions de l’écran de contrôle 

Beaucoup de drones exploitent le petit écran de votre smartphone pour le retour de la caméra, ainsi que l’affichage des différents paramètres de vol et de l’appareil. Ces informations précieuses pour contrôler le drone deviennent cependant envahissantes pour correctement composer votre image. Il est par conséquent préférable de les retirer le temps de la composition afin d’éviter de découvrir des éléments indésirables une fois l’image passée sur votre ordinateur. Si vous utilisez un drone DJI, il vous suffit de glisser votre doigt vers le haut ou vers le bas pour lancer le mode plein écran et d’effectuer l’opération inverse pour remettre les informations. La procédure pour retirer ces informations peut en revanche varier d’une marque de drone à l’autre. 

photographie par drone
Placez le retour vidéo du drone en mode plein écran pour cacher les informations de vol et composer votre image avec précision.

 

Trouvez des lieux avec Google Maps 

Avant de vous rendre sur le terrain, vous pouvez dénicher depuis chez vous des lieux propices à la photographie au drone en exploitant les vues satellites de Google Maps. Cet outil est l’un des meilleurs pour préparer votre séance photo en vous permettant d’obtenir des vues satellites ainsi que des vues 3D du terrain. Vous pouvez alors facilement rechercher des reliefs, des bâtiments, des éléments graphiques, des scènes symétriques, etc. L’idéal est de travailler tout autant avec la vue satellite que 3D. En effet, la vue satellite vous permet de vous faire une idée de la photo obtenue avec votre drone, mais la vue 3D permet de connaître le relief et la profondeur réelle de l’image. 

photographie par drone
Google Maps peut vous aider à déterminer le potentiel d’un lieu.

 

Emportez des batteries supplémentaires 

Avec ces différents conseils, vous voudrez voler toute la journée pour photographier tous les lieux de votre voyage ou lieu d’habitation. Cependant, même les drones les plus performants ne peuvent guère dépasser plus de 20 minutes de vol dans des conditions optimales. Cela n’est malheureusement pas suffisant pour réaliser de nombreuses photos. Par conséquent, prévoyez toujours un minimum de deux batteries supplémentaires de façon à bénéficier d’au moins une heure d’autonomie. Cela évitera de vous retrouver bloqué face à un drone inutilisable à cause d’une batterie vide. 

photographie par drone
L’autonomie des drones est faible, pensez à emporter plusieurs batteries pour photographier toute la journée. Cette autonomie peut de plus grandement chuter lorsqu’il y a du vent.

Les drones ouvrent tout un monde de possibilités en vous offrant un angle de vue jusqu’alors impossible à atteindre. Comme nous l’avons vu, la photographie par drone est beaucoup moins compliquée qu’on a tendance à se l’imaginer. Le plus important est de bien connaître les réglementations du pays et du lieu sur lequel vous l’utilisez, de ne pas voler excessivement haut, et de faire particulièrement attention à la lumière ainsi qu’à votre composition. N’hésitez pas à laisser un commentaire dans l’espace ci-dessous si vous avez d’autres questions ou pour partager vos propres astuces et expériences pour photographier avec un drone.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour être informé lors de la publication des prochains sujets et pour recevoir gratuitement votre livre photo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *